La fumigation : utilisations et mode d’emploi

La fumigation – smudging en anglais – est une pratique de purification traditionnelle utilisée dans de nombreuses cultures. Les Chrétiens utilisent de l’oliban ; dans les temples bouddhistes et hindouistes, c’est l’encens que l’on fait brûler en grandes quantités. Les Incas utilisaient le fameux palo santo et les Amérindiens utilisent encore la sauge blanche, qu’ils nouent avec d’autres herbes sèches pour former un bâtonnet.

Notre bâtonnet pour la pleine lune

Les humains ont depuis fort longtemps pratiqué la fumigation pour honorer leurs divinités, éloigner les mauvais esprits ou accompagner leurs prières. C’est d’abord un geste rituel et symbolique qui « ouvre » la méditation, met l’esprit au calme et crée un cadre propice. C’est une porte d’entrée à cet instant précieux qu’on se prépare.

De plus, plusieurs études ont tâché de démontrer le potentiel bactéricide de la fumigation aux plantes médicinales ainsi que la création par la fumée d’une atmosphère riche en ions négatifs, très bénéfique pour les voies respiratoires, le système immunitaire et l’équilibre psychique.

En olfactothérapie enfin, on souligne son aptitude à créer une atmosphère propre à influencer le mental de manière positive. C’est la raison pour laquelle Claire, diplômée de l’ELPM (École Lyonnaise des Plantes Médicinales), choisit ses plantes avec soi :

  • pour la nouvelle lune, elle préfère l’armoise (artemisia vulgaris), la santoline (santolina chamaecyparissus) et la sauge officinale (salvia officinale), réputée pour favoriser l‘introspection et le retour sur soi ;
  • pour la pleine lune, elle préconise les plantes de l’action, plus énergisantes : romarin (rosmarinus officinale), millepertuis (hypericum perforatum) et l’achillée millefeuille (achillea millefolium), qui est en outre une précieuse alliée des femmes.

Il va de soi que nous refusons de contribuer à la déforestation sauvage des forêts primaires sud-américaines en utilisant du palo santo. De plus, il est considéré comme “en danger” selon l’UICN : c’est une case avant la liste rouge ! Les nouvelles pratiques spirituelles oublient trop souvent la dimension environnementale et durable.

Vous avez peut-être également remarqué l’absence de sauge blanche (salvia apiana), pourtant traditionnellement employée dans le smudging. Originaire du désert californien, cette plante aime les milieux très arides. Elle pousse bien avec un climat très chaud et sec avec un sol relativement pauvre, ce qui ne correspond pas vraiment au climat océanique à influence montagnarde de nos Pyrénées Ariégeoises, vous vous en doutez ! Nous privilégions les plantes produites localement, donc pas de sauge blanche ! Si vous achetez des bâtonnets de fumigation dans le commerce, vérifiez bien la provenance des plantes, en tâchant d’éviter les plantes qui auraient fait le voyage par dessus l’Atlantique !

L’autre raison de l’absence de sauge blanche, c’est qu’elle produit des bâtonnets assez gros et épais, que nous estimons peu pratiques à allumer et surtout à éteindre. Vous en avez peut-être déjà fait l’expérience : il faut les écraser comme de gros cigares cubains, cela produit des cendres et ce n’est vraiment plus très joli ensuite. Claire leur préfère des bâtonnets très fins, faciles à allumer et à la combustion facilement arrêtable en les pinçant avec des doigts mouillés ou en ôtant la partie qui brûle en la frottant contre une soucoupe. Et ils restent très jolis par la suite !

Gros bâtonnet de sauge blanche VS fin bâtonnet de plantes locales

Nous vous conseillons de faire brûler un tiers de chaque bâtonnet à chaque rituel afin de purifier plusieurs pièces, en insistant sur trois lieux :

  • ceux que vous utilisez beaucoup, notamment la cuisine et les vestibules ou entrées ;
  • ceux qui se chargent vite d’énergie négative, comme le lit ou le bureau ;
  • les seuils, forcément très symboliques : encadrements de portes et de fenêtres, entrées et sorties.

Nous avons hâte d’avoir vos retours d’expérience sur nos bâtonnets ! À très vite après vos rituels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.