Quelques questions courantes

Est-ce que je peux acheter ou offrir un kit sans rien y connaître en lune, rituels ou méditations ?

Bien sûr ! C’est justement le cœur de notre projet : donner un accès facile à ces pratiques. Les premières pages du livret sont d’ailleurs consacrées à une explication étape par étape sur la lune, sur le rituel en question, sur les objets à utiliser. Ces informations seront complétées par les articles du blog ou de la newsletter, notamment à l’occasion des diverses pleines lunes.

Qu’entendez-vous exactement par « rituel » ?

Rassurez-vous, nous n’allons pas nous demander de sacrifier votre chat ! Nous n’utilisons pas une définition religieuse. Le rituel, c’est pour nous une série de gestes faits à intervalles réguliers (ici, le cycle lunaire) dans un cadre précis. Nous aimons bien cette notion de cadre. Le rituel encadre un moment particulier, un moment à soi et pour soi, ménagé avec soin dans une vie souvent trépidante.

Est-ce qu’il faut faire le rituel exactement le jour de la pleine ou de la nouvelle lune ?

La vie moderne nous empêche de nous ménager du temps, surtout en semaine ! On dit souvent qu’il y a une fenêtre de trois jours pour profiter des influences lunaires : un jour avant, le jour J et un jour après. Pas d’inquiétude, donc, si vous ratez le jour J !

La lune a-t-elle une réelle influence sur notre mental ?

Une méta-étude de l’Université de Budapest a montré en 2015 une perturbation du sommeil autour de la pleine lune ainsi qu’une baisse des niveaux de mélatonine chez les patient·es testé·es. Même si la recherche peine encore à l’expliquer, il y a donc un lien ! Au lieu de lutter contre, autant épouser ce rythme cyclique et en profiter !

À quoi sert la fumigation ?

La fumigation – smudging en anglais – est une pratique de purification traditionnelle utilisée dans de nombreuses cultures. Les Chrétiens utilisent de l’oliban ; dans les temples bouddhistes et hindouistes, c’est l’encens que l’on fait brûler. Les Incas utilisaient le fameux palo santo et les Amérindiens utilisent encore la sauge blanche, qu’ils nouent avec d’autres herbes sèches pour former un bâtonnet.

Les humains ont souvent pratiqué la fumigation pour honorer leurs divinités, éloigner les mauvais esprits ou accompagner leurs prières. Plusieurs études ont tâché de démontrer le potentiel bactéricide de la fumigation aux plantes médicinales ainsi que la création par la fumée d’une atmosphère riche en ions négatifs, très bénéfique pour les voies respiratoires, le système immunitaire et l’équilibre psychique. En olfactothérapie, on souligne également son aptitude à créer une atmosphère propre à influencer le mental de manière positive. Enfin, c’est un geste rituel et symbolique qui « ouvre » la méditation, met l’esprit au calme et crée un cadre propice.

Pourquoi vos produits ne sont-ils pas certifiés biologiques ?

Les pierres ne sont pas certifiables. Côté plantes, Claire cueille dans la nature sauvage préservée en Couserans ou dans son jardin biodynamique, qui ne peut être certifié. Seule Cécile est labellisée agriculture biologique. Mais surtout, elle est adhérente et productrice SIMPLES. Ce syndicat regroupe aujourd’hui plus de 100 productrices et producteurs réparti-e-s dans les différences massifs montagneux français. Les professionnels disposant de la marque SIMPLES respectent un cahier des charges très strict en ce qui concerne la protection de l’environnement, la préservation des ressources floristiques, la qualité de la production et le respect du consommateur. Leur cahier des charges est bien plus restrictif et exigeant que le label AB !

Plus d’informations sur https://www.syndicat-simples.org

Et vos papiers et emballages ?

Nous ne pouvons pas nous targuer d’être zéro déchet, nous l’avouons ! Cependant, nous tâchons de limiter les déchets avec un sachet réutilisable comme sac à vrac et un carton d’envoi réemployable.De plus, nous n’utilisons aucun plastique et nous adoptons des démarches vertueuses :

  1. notre livret est imprimé sur papier certifié PEFC, label qui atteste de la gestion durable des forêts et du respect de leurs fonctions environnementales, économiques et sociales. Plus largement, notre imprimeur local, l’imprimerie Fabbro à Saint-Girons (Ariège), est adhérent à la marque Imprim’Vert®, qui a pour objectif de favoriser la mise en place par les entreprises exerçant des activités d’impression, d’actions concrètes conduisant à une diminution des impacts de l’activité sur l’environnement.
  2. notre sac biosourcé est fabriqué en coton tissé 80 g/m² issu de l’agriculture biologique, filé et tissé en France.
  3. notre papier de soie biosourcé est entièrement recyclable et notre carton d’envoi est également biosourcé, fabriqué à partir de 70% de papier recyclé, et 100% recyclable.

Vous parlez souvent du Couserans. Qu’est-ce que c’est ?

C’est la partie ouest du département de l‘Ariège, séparée du reste du département par des cols, géographiquement ouverte sur la vallée de la Garonne. Pays de montagne dont le plus haut sommet culmine à 2880m, c’est le territoire des anciens Consorani, rattachés à leurs voisins du Comminges par l’histoire, la géographie mais aussi par la langue. Même s’il est situé sur la rive droite de la Garonne, le Couserans est la terre la plus à l’est de la Gascogne !

Zone de montagne jadis très pauvre, le Couserans est connu pour ses liens forts avec le Val d’Aran, pour ses rébellions contre l’autorité et pour ses exilés (les montreurs d’ours vers le nouveau monde, les colporteurs vers les anciennes colonies, les nourrices vers les grandes villes). Depuis les années 1970, c’est une terre d’accueil de populations néo-rurales qui ont su donner un nouveau souffle et un caractère original à cette terre gasconne au pied des Pyrénées. Ce territoire est attachée tant aux traditions qu’aux innovations, et ses habitant·es s’emploient au bien-vivre mais aussi à la sauvegarde de l’environnement, comme l’indique le grand nombre de producteur·rices et d’artisan·es labellisé·es (AB, Nature & Progrès, SIMPLES, Valeurs Parc, etc.).